Château de la Baille Rouge

Château de la Baille Rouge

Le château de la Baille Rouge est un édifice de style éclectique entouré d'un vaste parc paysager. Son nom lui vient des champs «del Rouge Baille» comme l'indique encore le plan Popp du XIXes.

Il a été construit en 1905 à l'initiative de Monsieur Léon de la Roche et son épouse Dame Marie van Tighem de Tenbergen. Le chantier est confié aux Bruxellois, Emile Janlet, architecte, et Louis De Waele, entrepreneur.

Le jardin est l'œuvre de l'architecte de jardin, M. Galopin.

On entre dans le château de la Baille Rouge par un porche en hors-œuvre. De forme polygonale, il s'ouvre par des arcs en plein cintre ; des pilastres à refends soutiennent une grande terrasse.

A gauche, une partie en décrochement s'ouvre en son centre par un oriel montant de fond sur deux niveaux. Il est encadré à l'étage de fenêtres à traverse. Cette partie se termine sur la face latérale par un pignon à gradins.

A droite vient se greffer sur l'angle une tour carrée de quatre niveaux. Elle est couverte d'une toiture en pavillon à bulbe.

L'aile latérale est caractérisée, tout comme l'autre, par un pignon à gradins dans lequel est percée une triple fenêtre. De l'autre côté, les volumes sont encore plus découpés. Il s'agit d'une juxtaposition de constructions de hauteur et de formes différentes dont une tour carrée couronnée d'une toiture à bulbe.

La façade arrière est plus régulière et comprend cinq travées. Toutefois, un oriel vient animer le rez-de-chaussée.

La toiture est une haute bâtière à croupes percée d'une multitude de lucarnes et de plusieurs cheminées.

L'ensemble est rendu homogène par le matériau : la brique rouge sur laquelle de la brique blanche forme de nombreux bandeaux. Le soubassement est en pierre.